lan: fr
mode: projects
page: gartenwohnen
sub: og-page_tit: Jardins, logements et cadre de vie og-page_des: L'aspiration à une nature intacte peut être satisfaite dans le jardin et dans ses plus petits espaces. Particulièrement en période de destruction croissante de notre environnement, le jardin devient de plus en plus important un écran de projection de nos aspirations. og-page_kwd: Architecture du paysage, Portfolio, Jardins, logements et cadre de vie og-page_url: https://www.hager-ag.ch/fr/projects/gartenwohnen/ [open] og-page_img: https://www.hager-ag.ch/db_data/typ/gartenwohnen/image_web.jpg [open]

Jardins, logements et cadre de vie

Les plantes sont au cœur de nos habitats naturels. De même que l’habitat répond au besoin instinctif de protection, les plantes satisfont la volonté d’une nature intacte.
Nous projetons sur la nature des besoins qui ne sont plus satisfaits en milieu urbain. Les plantes se trouvent au centre de cette aspiration et permettent de recréer artificiellement des habitats naturels. Le jardin a le potentiel de répondre à ce besoin, dans un format condensé. Contrairement à l'espace bâti, les plantes complètent les habitats urbains de leurs propres qualités naturelles et prodiguent immédiatement leur effet dans les espaces plantés. Notre bureau travaille avec ce contraste et développe des espaces sensoriels de caractère pour des jardins accessibles à tous et délibérément "verts".

Place Astern, Berlin

Les deux cours intérieures et le jardin devant le complexe résidentiel Asternplatz font l'objet d'un réaménagement minutieux dans le cadre de la rénovation des toitures et des façades des maisons construites à la fin du XIXe siècle. Les généreux espaces verts avec pour certains des arbres protégés, sont préservés et mis en valeur par la restructuration de l’espace et l'ajout de mobilier et d'éléments de jeu de haute qualité.
Mitten im belebten Berliner Stadtteil Prenzlauer Berg wurde eine Oase des gemeinschaftlichen Wohnens realisiert. Eine großzügige, intensiv bepflanzte Dachfläche nimmt diesen Gedanken auf und erkundet die landschaftsarchitektonischen Potenziale dieser Wohnform.
Sur le site de l’ancienne fabrique de papier, les architectes wild bär heule ont créé des logements de haute qualité avec vue sur le lac de Zurich. De larges bandes plantées de vivaces et de graminées garantissent l’intimité des résidents sans entraver la vue sur le lac.
En prenant comme inspiration le paysage zougois, un aménagement unique est créé. Des typologies d’espace simples définissent la structure de l’aménagement autour des bâtiments résidentiels. La modulation de la topographie laisse place à une aire de jeux pour les enfants et une zone de détente pour les adultes.
Entre les deux bâtiments résidentiels des architectes Gigon Guyer s’ouvre un paysage de jeux imaginé par l’artiste Lutz Guggisberg. Dix pins anciens soulignent la topographie modelée de la pelouse et sont encadrés par des haies de grands chênes. Les enfants ont tout de suite découvert leur parc de jeux !

Jardin privé M., Herrliberg

Au centre du jardin, la piscine est complétée par un espace dédié à la détente et aux grillades, un bassin de nénuphars et une pelouse ornée d’un tulipier haute tige. Le jardin est entouré par des graminées et des vivaces. Trois ifs taillés en cube apportent de la sérénité dans cette effervescence colorée.
Dans le dense quartier de Schöneberg, une station essence Shell des années 1950 est reconvertie en une retraite privée. Des bambous ceignent le jardin, des pins et des cerisiers protègent son toit, des plantes vivaces et un long bassin introduisent des accents tout au long de l’année.

Jardin privé Z., Wettingen

Situé à l’arrière du couvent de Wettingen, entre murs anciens et nouveaux, sous l’autoroute dont le bruit est camouflé par le bruissement des feuilles et le gazouillement des oiseaux, le jardin s’ouvre en un monde calme et contemplatif au bord de la Limmat.
Le magnifique jardin baroque en terrasses a été rénové en gardant sa substance historique. Les murs et les chemins ainsi que l'ensemble des plantations ont été remplacés. Les légumes et les fleurs sont plantés et entretenus chaque année par des groupes scolaires et l’établissement horticole de la Confédération. Le jardin n'est pas accessible au public mais nettement visible depuis la Münsterterrasse.

Projets supplémentaires